Pierre Baumes

Passionné par le dessin depuis que je sais tenir un crayon, j’essaie aujourd’hui d’approfondir et diversifier mes compétences artistiques.

Le dessin peut correspondre à plusieurs pratiques. Il peut être une perpétuelle recherche d’amélioration, de performance.

Sa pratique peut amener à une sorte de divagation à laisser courir le crayon sur la feuille. Mais il peut également amener à vouloir reproduire de manière la plus fidèle possible le monde qui nous entoure.

Dessiner nous pousse sans cesse à nous remettre en question, douter, changer, essayer de nouvelles techniques, s’inspirer d’autres artistes. Cela demande une certaine introspection.

La pratique que je préfère est celle du dessin qui délivre un message. Le dessin procure une émotion pour celui qui dessine mais aussi pour celui qui l’observe. C’est un réel échange en deux temps.

Le message à faire passer a toujours été primordial dans ma pratique. Un dessin qui n’a pour seule vocation d’être beau n’est pas une oeuvre réussie à mes yeux.

Je trouve l’inspiration dans tout ce qui m’entoure, à travers différentes lectures par exemple. J’aime particulièrement mêler le dessin à différents récits. Essayer de retranscrire à travers le dessin un message écrit, est un exercice fabuleux.

Cette inspiration, doit être traitée puis retravaillée en y ajoutant une touche personnelle, sans quoi je pourrais m’en tenir à faire du réalisme, ce qui serait dénué d’intérêt.